Arbre généalogique illustré

Louis-Antoine de Bourbon-Condé.jpg

Louis-Antoine de BOURBON-CONDÉAge: 31 years17721804

Name
Louis-Antoine de BOURBON-CONDÉ
Given names
Louis-Antoine
Surname
de BOURBON-CONDÉ
Birth August 2, 1772 16 22
Death of a maternal grandfatherLouis-Philippe “le Gros” d'ORLÉANS
November 18, 1785 (Age 13 years)
Address: château de Sainte-Assise
FactAntoine Jacques Claude Joseph “Comte” BOULAY DE LA MEURTHE
1804 (Age 31 years)

Death March 21, 1804 (Age 31 years)
Cause of death: Condamné à mort et fusillé
Note:

Napoléon Bonaparte, Premier consul de France, le soupçonne d'être à l'origine d'un nouveau complot royaliste en compagnie de Dumouriez, à la suite d'une perquisition chez Armand de Chateaubriand (le cousin de François-René de Chateaubriand) qui fut fusillé plus tard. Il le fait enlever dans le grand-duché de Bade, par une troupe de soldats menés par le général Ordener, dans la nuit du 15 au 16 mars 1804.

Le duc est presque immédiatement traduit devant un conseil de guerre présidé par Pierre-Augustin Hulin. Après un simulacre de jugement, il est condamné à mort et fusillé dans les fossés du château de Vincennes le 21 mars 1804. Son corps est jeté dans une tombe creusée à l'avance au pied du pavillon de la Reine. [wikipedia]

Note:

Plus tard, la Restauration fait du duc d'Enghien un des martyrs de la royauté. En 1816, Louis XVIII fait transporter les cendres du duc d'Enghien dans la Sainte-Chapelle de Vincennes, sous un monument d'Alexandre Lenoir. En 1832, le légitimiste Édouard d'Anglemont lui consacre une tragédie. Dans ses Mémoires d'outre-tombe (1848), Chateaubriand écrit des pages sur l'exécution du duc d'Enghien, qui l'a profondément marqué. Antoine Boulay de la Meurthe (1761-1840), stigmatise cette exécution qui reste à ses yeux pour l'Empire, non seulement un « crime », mais pire une « faute ». À l'image des généraux vendéens, son souvenir reste aujourd'hui vivace dans les milieux royalistes. Le bicentenaire de sa mort est l'occasion de colloques et de débats. [wikipedia]

Title
10e et dernier duc d'Enghien et dernier descendant de la maison de Condé.

Family with parents - View this family
father
Louis VI Henri de Bourbon-Condé.jpgLouis VI Henri de BOURBON-CONDÉ
Birth: April 13, 1756 19 18Paris
Title: 9e duc d'Enghien (1756-1772), puis duc de Bourbon (1772-1818) et enfin, à la mort de son père en 1818, le 9e – et dernier – prince de Condé
Death: August 27, 1830Saint-Leu-la-Forêt (95)
mother
Marriage: 1770
3 years
himself
Louis-Antoine de Bourbon-Condé.jpgLouis-Antoine de BOURBON-CONDÉ
Birth: August 2, 1772 16 22Chantilly (60)
Title: 10e et dernier duc d'Enghien et dernier descendant de la maison de Condé.
Death: March 21, 1804Vincennes (94)

Death

Napoléon Bonaparte, Premier consul de France, le soupçonne d'être à l'origine d'un nouveau complot royaliste en compagnie de Dumouriez, à la suite d'une perquisition chez Armand de Chateaubriand (le cousin de François-René de Chateaubriand) qui fut fusillé plus tard. Il le fait enlever dans le grand-duché de Bade, par une troupe de soldats menés par le général Ordener, dans la nuit du 15 au 16 mars 1804.

Le duc est presque immédiatement traduit devant un conseil de guerre présidé par Pierre-Augustin Hulin. Après un simulacre de jugement, il est condamné à mort et fusillé dans les fossés du château de Vincennes le 21 mars 1804. Son corps est jeté dans une tombe creusée à l'avance au pied du pavillon de la Reine. [wikipedia]

Death

Plus tard, la Restauration fait du duc d'Enghien un des martyrs de la royauté. En 1816, Louis XVIII fait transporter les cendres du duc d'Enghien dans la Sainte-Chapelle de Vincennes, sous un monument d'Alexandre Lenoir. En 1832, le légitimiste Édouard d'Anglemont lui consacre une tragédie. Dans ses Mémoires d'outre-tombe (1848), Chateaubriand écrit des pages sur l'exécution du duc d'Enghien, qui l'a profondément marqué. Antoine Boulay de la Meurthe (1761-1840), stigmatise cette exécution qui reste à ses yeux pour l'Empire, non seulement un « crime », mais pire une « faute ». À l'image des généraux vendéens, son souvenir reste aujourd'hui vivace dans les milieux royalistes. Le bicentenaire de sa mort est l'occasion de colloques et de débats. [wikipedia]