Louis Antoine Charles de BEAUVAU, 17151744 (aged 29 years)

Name
Louis Antoine Charles /de BEAUVAU/
Given names
Louis Antoine Charles
Surname prefix
de
Surname
BEAUVAU
Birth 1715 50 31

Occupation
mestre-de-camp du régiment de cavalerie de la reine

Note: Il se distingua au siège de Phillipsburg et à l’affaire de Clausen
OccupationJean Baptiste BREQUIN

Death of a motherJeanne Marie Madeleine de LUDRES
April 7, 1715 (aged 0)
Roi de France
Louis XV le Bien-Aimé
September 1, 1715 (aged 0)

Marriage of a siblingLouis Alexandre des SALLESMarie Louise de BEAUVAUView this family
about 1716 (aged 1 year)

Death of a brotherLouis Charles de BEAUVAU
September 18, 1725 (aged 10 years)

Marriage of a siblingAntoine Bernard des ARMOISESAnne de BEAUVAUView this family
February 24, 1727 (aged 12 years)

Death of a fatherLouis Joseph de BEAUVAU
November 5, 1732 (aged 17 years)
Occupation
maréchal de camp
1743 (aged 28 years)

Note: Employé à l’armée de Flandres, il fut blessé mortellement au siège d’Ypres
Death July 23, 1744 (aged 29 years)
Title
Marquis de BEAUVAU

Family with parents
father
16651732
Birth: 1665 26Fléville-devant-Nancy (54)
Occupation: Maréchal de Lorraine et de Barrois
Title: Marquis de Beauvau
Death: November 5, 1732Nancy (54)
mother
Marriage MarriageJanuary 31, 1701
11 months
elder brother
sister
elder sister
17101766
Birth: May 3, 1710 45 26Lunéville (54)
Death: August 25, 1766Fléville-devant-Nancy (54)
6 years
himself
17151744
Birth: 1715 50 31
Occupation: mestre-de-camp du régiment de cavalerie de la reine
Title: Marquis de BEAUVAU
Death: July 23, 1744Ypres
Occupation

Employé à l’armée de Flandres, il fut blessé mortellement au siège d’Ypres

Occupation

Il se distingua au siège de Phillipsburg et à l’affaire de Clausen

Louis Antoine Charles de BEAUVAU has 1 first cousin recorded

Father's family (0)

Louis Antoine Charles de BEAUVAU, 1710–1744

BEAUVAU Louis-Charles-Antoine (marquis de Fléville), neveu du précédent, né en 1710, mort en 1744 ; fut mestre-de-camp du régiment de cavalerie de la reine. Il se distingua au siège de Phillipsburg et à l’affaire de Clausen, et fut fait maréchal de camp en 1743. Employé à l’armée de Flandres, il fut blessé mortellement au siège d’Ypres. C’était l’un des plus beaux esprits du siècle : il possédait à Nancy et à Paris des cabinets de médailles très-riches, et très-précieux sous le rapport de la science.

[BIOGRAPHIE HISTORIQUE ET GÉNÉALOGIQUE DES HOMMES MARQUANTS DE L’ANCIENNE PROVINCE DE LORRAINE, 1829. P. MICHEL, Juge de paix du canton de Vézelise]