Jacques Etienne Joseph Alexandre MACDONALD, 17651840 (aged 74 years)

Portrait du maréchal Macdonald par Antoine-Jean Gros.
Name
Jacques Etienne Joseph Alexandre /MACDONALD/
Given names
Jacques Etienne Joseph Alexandre
Surname
MACDONALD
Birth November 17, 1765 46 26
Occupation
Maréchal de France

Occupation
Major-Général de la Garde royale

Fact
Pair de France

Roi de France
Louis XVI
May 10, 1774 (aged 8 years)

Death of a fatherNeil Etienne MACDONALD
June 9, 1788 (aged 22 years)
Famine
Famines entrainant la révolution française
1788 (aged 22 years)

MarriageMarie Constance JACOB de MONTLOISIRView this family
May 5, 1791 (aged 25 years)
Birth of a daughterAnne Charlotte MACDONALD
February 29, 1792 (aged 26 years)
Birth of a daughterAdèle Elisabeth MACDONALD
January 31, 1794 (Pluviose 12, II) (aged 28 years)

Death of a wifeMarie Constance JACOB de MONTLOISIR
March 10, 1797 (Ventose 20, V) (aged 31 years)
Révolution
Révolution française
from May 5, 1789 to November 9, 1799 (aged 33 years)

Régime politique
Monarchie Constitutionnelle
September 4, 1791 (aged 25 years)

Régime politique
Ire République
September 22, 1792 (Vendemiaire 1, I) (aged 26 years)

Régime politique
Directoire
October 26, 1795 (Brumaire 4, IV) (aged 29 years)

Régime politique
Consulat
November 9, 1799 (Brumaire 18, VIII) (aged 33 years)

Death of a motherAlexandrine GONANT
1800 (VIII) (aged 34 years)
Empereur des Français
Napoléon Ier
May 18, 1804 (Floreal 28, XII) (aged 38 years)

Marriage of a childNicolas François Sylvestre REIGNIER (REGNIER)Anne Charlotte MACDONALDView this family
December 17, 1810 (aged 45 years)
Roi de France
Louis XVII
April 6, 1814 (aged 48 years)

Régime politique
Cent-Jours
March 22, 1815 (aged 49 years)

Roi de France
Louis XVIII
June 22, 1815 (aged 49 years)

Death of a daughterAdèle Elisabeth MACDONALD
November 16, 1822 (aged 56 years)

Roi de France
Charles X
September 16, 1824 (aged 58 years)

Roi des Français
Louis-Philippe Ier
August 9, 1830 (aged 64 years)

Note: dernier roi de France
Death September 25, 1840 (aged 74 years)
Title
duc de Tarente

Family with parents
father
mother
17391800
Birth: September 1, 1739Saint-Omer (62)
Death: 1800 (VIII)Fontainebleau (77)
Marriage Marriage
himself
Portrait du maréchal Macdonald par Antoine-Jean Gros.
17651840
Birth: November 17, 1765 46 26Sedan (08)
Occupation: Maréchal de France
Title: duc de Tarente
Death: September 25, 1840Beaulieu-sur-Loire (45)
Family with Marie Constance JACOB de MONTLOISIR
himself
Portrait du maréchal Macdonald par Antoine-Jean Gros.
17651840
Birth: November 17, 1765 46 26Sedan (08)
Occupation: Maréchal de France
Title: duc de Tarente
Death: September 25, 1840Beaulieu-sur-Loire (45)
wife
Marriage MarriageMay 5, 1791Saint-Germain-en-Laye (78), Yvelines, Île-de-France, FRANCE
10 months
daughter
17921870
Birth: February 29, 1792 26 21Saint-Germain-en-Laye (78)
Occupation: Dame d'honneur des princesses d'Orléans, filles de Louis Philippe 1er
Death: May 28, 1870Vouvray (37)
23 months
daughter
17941822
Birth: January 31, 1794 (Pluviose 12, II) 28 23
Death: November 16, 1822

Jacques Etienne Joseph Alexandre MACDONALD has 0 first cousins recorded

Father's family (0)

Mother's family (0)

Jacques Etienne Joseph Alexandre MACDONALD, 1765–1840

MACDONALD (Étienne-Jacques-Joseph-Alexandre), duc de Tarente, naquit à (Sancerre, département du Cher ; ? ; Sedan), le 17 novembre 1765, d’une famille écossaise venue en France à la suite des Stuarts. Il entra en 1783 comme lieutenant dans le régiment de Dillon ; cadet dans le 87e infanterie en 1787. A Jemmapes, il fut fait colonel de l’ancien régiment de Picardie ; puis bientôt après général de brigade.

Ce fut lui qui ouvrit en 1795 sous Pichegru, la campagne contre la Hollande, en passant le Vahal sur la glace sous le feu des batteries hollandaises, et en s’emparant des vaisseaux ennemis à la tête de son infanterie. Ce fait militaire, sans exemple dans l’histoire, lui valut le grade de général de division.

Après avoir servi aux armées du Rhin et d’Italie, il fut nommé gouverneur de Rome et des États de l’église. En 1799, quand les Français évacuèrent Rome, il fit avec gloire la campagne contre les armées alliées. Il livra la bataille de la Trébia qui dura trois jours, battit une armée de 50.000 hommes avec 35.000, reçut plusieurs blessures et réussit à faire sa jonction avec le général Moreau.

Il commandait à Versailles lors du 18 brumaire an VIII, et seconda puissamment Bonaparte. Après la bataille de Marengo et la campagne des Grisons, Macdonald fut envoyé en Danemark comme ministre plénipotentiaire jusqu’en 1803. A son retour, il reçut le titre de grand officier de la Légion d’Honneur.

Disgracié lors de l’affaire de Moreau, qu’il défendit, ce ne fut qu’en 1809 qu’il reprit le commandement d’une division en Italie.

C’est à Wagram qu’il fut fait maréchal, après avoir enfoncé le centre de l’armée ennemie que protégeaient 200 pièces de canon.

A son retour à Paris, en 1810, il fut créé duc de Tarente, et alla prendre le commandement d’un corps d’armée en Espagne. En 1812 il commanda le 10e corps en Russie. En 1813 il prit part, d’une manière glorieuse, aux batailles de Lützen, de Bautzen et de Leipzig. Là, il passa à la nage l’Elster, où périt Poniatowski, et assista, le 30 octobre, à la bataille de Hanau. Pendant la campagne de 1814, il commanda l’aile gauche de l’armée, et assista à Fontainebleau à l’abdication de Napoléon, à laquelle il contribua beaucoup.

Le 4 juin 1814, le duc de Tarente fut nommé membre de la Chambre des Pairs.

Dans la nuit du 19 au 20 mars 1815, il partit de Paris avec Louis XVIII, et, après l’avoir accompagné jusqu’à Menin, il revint à Paris, refusa tout emploi de Napoléon, et fit son service dans la garde nationale comme simple grenadier.

Au retour des Bourbons, le duc de Tarente reçut la triste mission de licencier l’armée de la Loire.

En 1812, il fut nommé grand chancelier de l’ordre de la Légion-d’Honneur, dignité qu’il conserva jusqu’en 1831.

Il est mort le 24 septembre 1840, dans son château de Courcelles, près de Gien (Loiret), âgé de 75 ans, laissant un fils âgé de 15 ans.

Les paroles prononcées par Napoléon à Sainte-Hélène ont une haute valeur, surtout lorsqu’elles concernent des hommes dont il pouvait avoir à se plaindre ; il a dit : « Macdonald avait une grande loyauté. »

Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, par M. C. MULLIÉ.